planches de peuplier

Bois pour la pyrogravure quand on débute

Vous vous êtes certainement demandé quel était le bois pour la pyrogravure sur bois quand on débute. Je vous en parle dans cet article et je vous recommande vivement de choisir votre bois avec précaution.

Lors qu’on débute, on s’oriente souvent vers des pyrograveurs à température unique, allant jusqu’à 450°C maximum en moyenne. Et de ce fait, le choix se limite fortement aux bois tendres qui eux demandent très peu de températures élevées pour être gravées par le feu.

Je vous propose ici une liste (non exhaustive) de bois vers lesquels s’orienter ou s’abstenir.

BOIS À PRIVILÉGIER

Ces bois sont à utiliser pour la pyrogravure en bois brut :

  • plot de bois massif
  • avivé
  • rondin (ou rondelle)

ou en panneau décoratif sans traitement (en contreplaqué)

Par ailleurs, la liste de bois ci-dessus sont des feuillus, c’est ce que l’on privilégie lors qu’on débute et même après car ils ont majoritairement le grain très fin et sont de couleur claire.

Prenons le cas du tilleul, il a un grain fin et homogène, il est à la fois compact et doux. Ces veines sont belles et ce bois ne se fissure pas.  C’est sans doute pour ces raisons que les professionnel.les de la pyrogravure sur bois s’accordent à dire que c’est le meilleur bois pour débuter. 

Pour ma part, je trouve très peu de tilleul dans les magasins de loisirs créatifs ou de bricolage ici en France. Et encore moins dans la rue 😄Par contre, le bouleau et le peuplier se trouvent facilement ici dans ces magasins. J’ai déjà effectué des affiches sur des planches de contreplaqué en peuplier, c’est un bois très facile à travailler. Il est clair, la surface est bien lisse et avec un pyrograveur à température unique la gravure se fait sans forcer.

En ce qui concerne le bouleau, je le trouve un peu plus dur comparé au peuplier. J’utilise mon pyrograveur à variateur de température pour travailler avec ce bois. Mais il reste plus simple à travailler comparé au pin qui lui est à éviter quand on débute.

Parlons donc de ces bois à éviter quand on débute.

BOIS À ÉVITER

Les bois que l’on déconseille lorsqu’on débute sont souvent conifères, ils sont difficiles à travailler.
Prenons l’exemple du pin : il a des veines (ou grains) très marqué, beaucoup de nœuds et la surface des planches sont hétérogènes. On retrouve des parties très tendres et des parties très dures. C’est ce qui rend ce bois difficile à travailler lorsqu’on débute.

Les conifères sont plus durs que les feuillus dans l’ensembles, mais comme je vous le disant dans mon article sur les différents types de bois, on peut trouver des feuillus plus durs que certains conifères (c’est un l’exception à la règle). Cependant pour faire simple, les conifères c’est dur et les feuillus c’est tendre.

Néanmoins, avec le temps et la pratique et aussi la puissance de son pyrograveur, l’on peut choisir autant un feuillus qu’un conifère. Il y a une règle que certains pyrograveurs.ses anglophones utile, elle dit que plus le bois est dur, plus la température doit être élevée et plus on doit graver lentement.

Personnellement, je travaille essentiellement avec du bois de récupération. Je trouve majoritairement des planches de pin dans les rues de Paris et avec le pyrograveur Pebaro 0260 j’arrive tout de même a réaliser de belles pyrogravures. Il faut un peu de pratique, je vous l’accorde mais avec le temps on y arrive.


Je vous dis à bientôt dans de prochains articles, abonnez-vous à la newsletter pour ne manquer aucune publication.

Ab bientôt 🙋🏿!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *