L’utilisation de mes pyrograveurs

L’utilisation de mes pyrograveurs

Aujourd’hui, j’ai 5 pyrograveurs, mais ça n’a pas toujours été le cas.

Je pratique la pyrogravure depuis maintenant un peu plus de 2 ans et mes besoins dans cet art ont évolué.

Vous le savez peut-être déjà, j’ai commencé avec le Pebaro 260, un pyrograveur pour débutant à température unique avec 9 pointes.

J’aime beaucoup ce pyrograveur, j’ai un lien particulier avec lui un peu comme une histoire d’amour, un coup de foudre!

Cependant, avec le temps j’ai voulu expérimenter encore plus de choses. Je vous liste dans l’ordre chronologique d’acquisition mes pyrograveurs ainsi que l’utilisation que j’en fais.

Le tout premier, le chouchou.

Pebaro 0260

rondins de bois de bouleau
Pyrograveur Pebaro 260 © Apprendre la pyrogravure

C’est celui que je considère comme « mon premier », j’en avais eu un autre avant mais qui ne répondait pas à mes besoins, je vous en parle dans cet article.

J’aime utiliser le Pebaro 0260 pour pyrograver le pin. Ce dernier est un bois un peu capricieux pour la pyrogravure, il peut y avoir différentes textures sur une même planche allant du tendre au dur. Et avec le Pebaro, j’arrive à bien contrôler mes traits pour obtenir un travail propre sur les gravures. Même si c’est un pyrograveur à température unique, je trouve que la chaleur fournie est suffisante pour ce bois. Et la pointe universelle fournie avec est bien adaptée pour des traits fins et droits.

Viens ensuite mon premier variateur de température.

Pyrograveur FUYIT

Ne vous fiez pas à sa forme, c’est vrai qu’il ressemble au modèle Hiveseen, mais ce n’est pas le même pyrograveur. Il est différent. J’utilise très peu le pyrograveur Fuyit, car l’ergonomie du stylo ne me convient pas trop. Cependant, il est fourni dans une pochette bien pratique pour le transport. Lorsque je me déplace et que je souhaite transporter mes pyrograveurs, je l’emporte avec le Pebaro. Les deux entrent facilement dans la pochette sans problème. J’ai réalisé très peu de création avec celui-ci, mais je devrais lui donner sa chance et vous le présenter prochainement. J’envisage de l’utiliser pour la pyrogravure sur cuir ou tissu, il monte jusqu’à 480°C ce qui est reste correct.

Continuons toujours dans la catégorie variateurs de température.

Fuyit © Apprendre la pyrogravure
Utilisation pyrograveur Fuyit © Apprendre la pyrogravure

Le Brenn-Peter Junior

Brenn-Peter Junior © Apprendre la pyrogravure

Mon deuxième variateur de température, je l’utilise pour réaliser des projets de calligraphie. Il a des pointes dédiées à cela. Son stylo a une ergonomie qui me convient et je pyrograve des heures avec sans problème. Je vous le présente amplement dans cette vidéo. Toutefois, je vous ferai un retour d’expérience après plusieurs mois d’utilisation, car je l’ai depuis mars 2020. Pour un pyrograveur avec station, je le trouve très léger. Je l’ai déjà emporté sans soucis dans ma valise, il prend très peu de place. Le fabricant propose aussi un large choix de pointe pour explorer encore plus de style de pyrogravure. Le Brenn-Peter junior est adapté pour une utilisation professionnelle et pour le loisir. 

Après cette étape variateur de température, je suis revenue aux températures uniques pour faire un test.

Le Asigo

J’ai voulu tester un pyrograveur débutant de la même forme que le Pebaro pour me faire une idée. Je suis allée vers le Asigo, avec son kit de 24 pièces il avait l’avantage d’avoir une pointe d’ombrage que je n’avais pas avec le Pebaro. Le hic c’est que ce pyrograveur est venu avec un défaut, les pointes se dévissent très souvent et cela ralentit le travail en pyrogravure. Raison pour laquelle je l’utilise très peu. Contre toute attente, il chauffe plus que mon premier pyrograveur ce qui est un avantage pour le travail avec des bois un peu plus durs.

Pour la fin, je suis entrée dans la cour des grands

Asigo © Apprendre la pyrogravure

Le Mastercarver Eagle de Brunmaster

Mastercarver Eagle © Apprendre la pyrogravure
Sous-verre pyrogravés© Apprendre la pyrogravure

Mon premier pyrograveur professionnel, variateur de température avec deux stylos. Il monte jusqu’à 1000°C et le kit que j’ai est livré avec 10 pointes différentes. Le Mastercarver Eagle est vraiment adapté pour une utilisation professionnelle de la pyrogravure. Une vidéo revue pour vous le présenter plus amplement se trouve ici.

Pour le moment, je l’utilise pour graver tous mes bois durs tels que le laurier-cerise de ces sous-verre. J’ai aussi du chêne qui m’attend, je prévois de le travailler avec.

Cette station de pyrogravure a les stylos les plus ergonomiques que j’ai. Les utiliser c’est comme écrire avec un stylo surtout dans des projets de calligraphie. C’est très confortable.

Vous trouverez tout au long de l’article les liens des différents pyrograveurs dans les boutiques en lignes où ils ont été achetés.

Quel(s) pyrograveur(s) utilisez-vous ? Dites-le moi en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *